NOTRE BLOG
Les bénéfices de s’entraîner sur un tapis de course

Les bénéfices de s’entraîner sur un tapis de course

Par Sport Aventure Sport Aventure | Dans COURSE A PIED | le 24 juin 2019

La course à pied en salle de sport est une activité de plus en plus répandue. Bien souvent, elle est utilisée en guise d’échauffement avant de s’aventurer sur les machines de levée de poids. A travers cet article, nous allons voir qu’il est possible de réaliser de véritables séances d’entraînement avec un tapis de course et qu’on peut en tirer de nombreux bénéfices.

Les allures de courses et différentes pratiques

En salle, on peut travailler spécifiquement les allures de courses et notamment les allures marathons. On peut aussi pratiquer l’entraînement croisé qui est de plus en plus démocratisé pour les coureurs sur route mais aussi chez les trailers. Le sportif va pouvoir pratiquer du stepper, du rammeur, du speeding et faire du renforcement musculaire.

Quelles séances peut-on pratiquer en salle?

Il est bon de noter que pratiquement toutes les formes de séances sont réalisables avec un tapis de course. On peut commencer bien entendu de commencer en « endurance fondamentale ». Ce type d’endurance correspondant à des vitesses allant entre 60 et 70% de la VMA, indicateur que l’on peut évaluer via un test sur tapis. Pour ces séances, on évite de dépasser les 45/50 minutes de course et on veille également à être progressif. En effet, on va commencer à 10 ou 12 km/h et petit à petit faire des paliers pour augmenter légèrement la vitesse et finir à 70% de la vitesse maximale aérobie.

Deuxième type de séance réalisable sont les séances en « endurance active ». Là, ce sont des vitesses qui sont comprise entre 70 et 80% de la VMA. On n’est pas obligé de réaliser cette séance en continue mais on peut réaliser plusieurs fractions (exemple: 2 fois 20 minutes ou 3 fois 15 minutes à vitesse progressive.

Enfin, on peut faire également des « séances de seuil », le seuil correspondant à 80% de ma VMA. Ici, il y a nécessité de réaliser un échauffement d’un quart d’heure environ à 60% de VMA. Cette séance de seuil peut consister en 3 fois 10 minutes à 85% de VMA entrecoupé de phases de récupération de 3 minutes à 50% de VMA. Il est important de disposer d’un moyen d’hydratation à proximité ainsi que d’une serviette pour vous essuyer.

Sur le tapis, on peut aussi s’atteler à exécuter des séances en côte, ce qui peut être très pratique pour des personnes qui habitent en plaine ou en ville. Pour cela, il faudra régler l’inclinaison du tapis (de 0 à 20% en général selon les modèles – retrouvez ici une sélection de tapis de course). Il existe plusieurs façon de travailler en côte, on peut soit faire varier l’inclinaison pour plus de dureté, ou aussi faire varier le temps de course ou les 2 même temps.

Le tapis de course, une bonne alternative en fonction du quotidien

Bon nombre d’entre-nous n’ont pas de temps à consacrer pour aller courir en dehors des heures de travail etc. Le tapis de course à domicile peut s’avérer être une solution pratique pour palier à cela, permettant ainsi de faire du sport chez soi, par tous les temps (car vous êtes en intérieur) et à tout moment comme bon vous semble (après ou avant une journée de travail par exemple).

En le positionnant devant une télé, vous pourrez ainsi passer un bon moment devant votre série préféré tout en effectuant une activité physique évitant la sédentarité.

Aucun commentaire sur "Les bénéfices de s’entraîner sur un tapis de course"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COPYRIGHT ©SPORT & AVENTURE 2013-2015. TOUS DROITS RESERVES.
CREATION SPORT & AVENTURE