NOTRE BLOG
CaniVTT : avalez les kilomètres avec votre compagnon !

CaniVTT : avalez les kilomètres avec votre compagnon !

Par Sport Aventure Sport Aventure | Dans SPORTS | le 12 juillet 2018

Il est loin le temps où le parcours agility était le seul sport canin pratiqué. Aujourd’hui, des activités comme le canicross ou le canivtt rencontrent un véritable succès. Néanmoins, ils demandent à la fois du matériel de qualité et des sécurités vis-à-vis du chien.

Quel matériel utiliser pour le canivtt ?

Le canivtt est un véritable sport qui nécessite des efforts de la part du maître et du chien. Si vous préférez de tranquilles balades à vélo avec un chien profitant du soleil et du paysage, utilisez plutôt un panier pour le chien fixé à l’avant du bicycle ou une remorque confortable de vélo.

Pour le canivtt, votre chien court à côté du vélo. Pour cela, prévoyez un harnais spécialement conçu pour le sport. Il aura le mérite de ne pas serrer le coup de votre compagnon et de répartir la force sur tout son corps. C’est obligatoire pour éviter que le chien ne s’étrangle sur un arrêt brusque ou qu’il peine à respirer durant la course.

Ce harnais est ensuite relié à la potence du vélo par une ligne de trait. Elle donne un peu de mou au chien qui peut ainsi disposer d’un peu de liberté pour trouver votre cadence.

Cette ligne de trait est également liée à une barre canivtt. Cette barre d’une longueur de 40 cm environ est fixé sur le vélo et représente une protection évitant que la ligne ne puisse s’emmêler dans les rayons du vélo, ce qui provoquerait des chutes régulières…

Ces matériels sont les seuls nécessaires pour le chien. Un budget d’une centaine d’euros suffit amplement pour avoir des produits de qualité et pouvoir commencer l’activité.

Évidemment, les autres accessoires classiques portés par le maître présent sur le VTT sont de rigueur comme un casque de protection, une gourde, des gants…

Peut-on pratiquer le canivtt avec tous les chiens ?

En étant relié à l’animal, vous dépendez en partie de ses mouvements. Par conséquent, si vous faites du vélo avec un chien qui tire dans tous les sens ou qui s’arrête brusquement, vous risquez l’accident. De même, pour que le chien ne puisse se faire mal, il est essentiel qu’il puisse courir à côté du vélo sans jamais s’approcher des roues. Un bon dressage est donc obligatoire.

Certaines races ou conditions physiques sont incompatibles avec le VTT. Par exemple, un tout petit gabarit qui court peu vite ne peut suivre le rythme imposé par votre pédalage. Des races comme les bouledogues ou les carlins, qui connaissent rapidement des problèmes de respiration, ne doivent pas essayer ce sport, tout comme celles qui ont des problèmes cardiaques.

Prenez soin des chiens qui font du canivtt. Emmenez toujours de l’eau pour lui afin qu’il ne se déshydrate pas. Contrôlez la quantité qu’il ingère car s’il boit trop d’eau d’un coup, il pourrait avoir des difficultés pour reprendre l’activité.

Vérifiez après la séance qu’il n’a pas une coupure au niveau des pattes. Si c’est le cas, désinfectez la plaie. Pensez aussi à le traiter contre les puces et les tiques car les routes en forêt sont les lieux parfaits pour en attraper.

Où pratiquer le canivtt ?

Si certains maîtres essaient cette activité en centre-ville, elle est bien meilleure dans la nature. Les compétitions se déroulent sur des chemins de forêt. Pour trouver des idées de parcours, inspirez-vous de tous les tracés de randonnée avec peu de montées. Le rythme imposé par les obstacles est plus lent, ce qui permet au chien de suivre la cadence, tandis que l’animal prend un grand plaisir à éviter des pierres, à surmonter des branches au sol…

Aucun commentaire sur "CaniVTT : avalez les kilomètres avec votre compagnon !"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COPYRIGHT ©SPORT & AVENTURE 2013-2015. TOUS DROITS RESERVES.
CREATION SPORT & AVENTURE