NOTRE BLOG
Comment aborder la musculation en étant ectomorphe?

Comment aborder la musculation en étant ectomorphe?

Par Sport Aventure Sport Aventure | Dans REMISE EN FORME | le 13 août 2019

Chacun d’entre-nous a sa morphologie et il est important d’en tenir compte quand on aborde la musculation pour ne pas vite se décourager en fonction des efforts fournis. Etant nous-même des ectomorphes, nous allons vous décrire comment appréhender au mieux la pratique du fitness sous ce profil.

Qu’est-ce qu’un ectomorphe?

Comme vous le savez, un etcomorphe est quelqu’un de maigre, dotée d’une ossature fine, qui a du mal à prendre du poids malgré qu’il mange beaucoup mais en règle générale, ils sont plus sujet au stress et à la nervosité.

Pourquoi est-on ectomorphe?

On est ectomorphe car notre métabolisme est plus rapide que celui des autres. Cela signifie qu’à la fin de la journée, vous aurez consommé plus de calories qu’une autre personne en ayant fait les mêmes activités. Ce qui veut dire que vous devez aussi manger plus que les autres pour prendre du poids. Sachez que très souvent, les ectomorphes ont une activité plus importante de la thyroïde. En cas d’hyper-activité de la thyroïde, notre activité va s’accélérer; on va donc utiliser plus de calories, on aura plus de mal à stocker des nutriments et garder sa masse musculaire mais généralement la température du corps est légèrement plus élevée aussi, ce qui facilite la combustion des lipides, qui empêche donc le stockage des graisses.

Quant à la nervosité et au stress, quand on est dans ces situation, le corps va secréter de la cortisone (l’ennemi du bodybuildeur ou de la personne lambda qui pratique la musculation). La cortisone, une fois dans le corps va vous mettre dans un état de catabolisme (puisement dans les muscle pour trouver l’énergie) mais elle bloque aussi la synthèse des sucres sous forme de glycogène. Elle est un frein à la régénération des réserves en glycogène.

Quel entraînement adopter?

Vaut-il mieux s’orienter sur des prises de charges lourdes, légères? des séries courtes ou longues? A notre sens, ces questions n’ont pas lieu d’être. Vous serez de toute façon obligés de tout faire et de varier vos efforts musculaires. Dans les variantes, on y inclus à la fois les mouvements, les répétitions, l’intensité de l’entraînement.

Mouvements poly-articulaires ou d’isolation? En soit le poly-articulaire est mieux pour la prise de masse mais encore une fois, vous devrez passer par tous les modes d’entraînement.

Tous les entraînements en super-set, drop-set.. au vu de cette génétique, nous les déconseillons plus de 2 semaines ou 20 jours car ces derniers sont trop intenses et tapent trop dans les calories.

Limitez-vous à 4 entraînements par semaine. C’est parce que vous allez tous les jours en salle de sport que vous allez prendre du poids, le repos est, ici, également important pour régénérer vos muscles. La récupération est cruciale et c’est ce travail là qui permet de faire de la masse musculaire.
Quant au temps, vous pouvez vous contenter de 45 minutes à 1 heure d’entraînement (4 à 5 mouvements pour les gros muscles comme les cuisses, pectoraux.. et 3 mouvements pour les petits muscles). Tout cela combiné à une bonne alimentation (avocats, protéines végétales etc) vous permettra d’optimiser vos performances et votre prise de poids dans les meilleures conditions  ;-).

Pour plus de conseils sur le sujet, nous vous recommandons d’aller sur ce site : www.athletes-temple.com

Aucun commentaire sur "Comment aborder la musculation en étant ectomorphe?"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COPYRIGHT ©SPORT & AVENTURE 2013-2015. TOUS DROITS RESERVES.
CREATION SPORT & AVENTURE