NOTRE BLOG
Comment bien choisir vos chaussures de ski

Comment bien choisir vos chaussures de ski

Par Gauchard Jérémy Gauchard Jérémy | Dans SKI | le 4 mai 2015

Dans la parfaite lignée de notre article sur la taille Mondopoint à adopter, il nous semblait crucial que vous soyez informés sur tous les paramètres à prendre en compte pour bien choisir vos chaussures de ski.
On peut être certain aujourd’hui qu’un grand bond en avant a été réalisé sur le confort et les performances technologiques des chaussures de ski. Les fabricants ont tous compris que chaque pied est différent et que même s’ils ne peuvent pas faire du sur-mesure, ils ont la capacité de proposer des produits personnalisables selon le pied du skieur. Nos attentes vis-à-vis de nos futures chaussures de ski sont souvent les mêmes. Nous voulons en général qu’elles soient :
–  Faciles à chausser
–  Légères
–  Confortables
–  Dotées d’une bonne tenue du pied
–  Qu’elles envoient les bons signaux à nos skis en fonction de nos moindres sollicitations

La chaussure de ski est donc la parfaite alchimie de multiples combinaisons, d’un mariage de matériaux, de technologies, de procédés et de détails. Mais avant de nous pencher avec précision sur nos recommandations pour choisir vos chaussures, découvrez les différents éléments les composant et permettant de conditionner votre glisse.

Composantes d’une chaussure de ski

composantes-chaussures-ski

La coque

La coque est la partie de la chaussure de ski sur laquelle tout repose. La majorité des chaussures d’aujourd’hui sont en bi-injonction, alliant matériaux durs et souples. Pour faire simple, on injecte des matériaux durs afin d’élaborer le châssis et des matériaux souples pour l’enveloppement du pied. Les marques ont remarqué également que le pied était asymétrique et ont donc conçu des chaussures de ski du même acabit pour ainsi optimiser l’efficacité des chaussures. Ceci est plutôt logique puisqu’on remarque très bien que la face interne et externe d’un pied sont différentes et ne jouent pas le même rôle dans les mouvements pour skier.
On a donc ici plusieurs largeurs suivant l’anatomie du pied :
–  100 mm pour un pied étroit
–  102 mm pour un pied medium
–  104 mm pour un pied large

Les crochets

Une chaussure de ski doit dans l’idéal se doter de 4 crochets aux réglages micrométriques afin de personnaliser au mieux la fixation du pied. Lors du réglage des fixations, la chaussure doit en aucun cas faire mal sur une partie de votre pied. Si cela se produit, nous vous conseillons de réajuster vos fixations. En guise de 5ème crochet, nous pouvons trouver un strap qui permettra un serrage uniforme de la chaussure.

Le chausson

C’est la partie qui accueille le pied à l’intérieur de la chaussure. On fait en sorte aujourd’hui d’avoir un chausson en mousse à mémoire de forme afin que celui-ci épouse au mieux la forme du pied du skieur. Le chausson va envelopper votre bas jambe et plus particulièrement ses points sensibles comme la cheville et le tibia afin d’assurer un confort et un maintien optimaux. L’appui du tibia est d’ailleurs plus agréable grâce à la structure alvéolaire du chausson permettant un transfert d’air lors des flexions et supprimant les points durs. Si vous êtes amené à acheter des chaussures de ski, soyez vigilant à éviter les zones de non-contact ou de frottements intempestifs avec la coque. Le talon ne doit pas glisser à l’intérieur et les doigts de pieds doivent être libres de leurs mouvements et non bloqués. La cheville doit, quant à elle, pouvoir bouger vers l’avant mais en aucun cas sur les côtés. N’oubliez pas non plus à bien choisir des chaussures correspondant à votre taille de pied. Si vous avez un pied fort, n’hésitez-pas à prendre une taille supérieure. Retrouvez ici la taille Mondopoint de chaussures de ski correspondant à votre pointure standard.

La tige

La tige n’est autre que la partie montante de la chaussure. Vous devez rester en alerte sur sa rigidité car le pied ainsi que le tibia doivent être alignés et maintenus grâce à elle. Plusieurs niveaux de réglages sont possibles selon votre pratique (compétition, freeride…) et peut aussi différer selon que vous ayez des mollets forts.
Vous l’aurez donc bien compris, outre les aspects techniques de la chaussure de ski, l’essayage est fondamental pour que votre séjour et vos moments de glisse se passent dans les meilleures conditions, il ne faut rien négliger !

Choisir ses chaussures selon sa pratique

Vos chaussures de ski suivant votre glisse

Pour simplifier la chose, ou pas… il existe des chaussures de ski selon les différentes pratiques : randonnée, carving, freestyle, freeride etc. Chaque modèle se décline en chaussures de ski homme, femme ou enfant. Pas évident de s’y retrouver, nous vous l’accordons 😉 . Mais rassurez-vous, la grande différence se situe entre la chaussure de ski de randonnée et de descente. C’est d’ailleurs bien indiqué sur les produits du site MontagneShop.
Pour le ski de randonnée, votre talon est libre contrairement à celui de descente pour favoriser l’avancée sur les surfaces planes. Pour optimiser votre budget, mieux vaut vous procurer une paire aux qualités polyvalentes. Ce type de chaussures de ski concerne la glisse de descente. Elles permettent à la fois le freeride, le freestyle et le carving. Lors du changement de skis, on repositionne simplement les fixations pour bien emboîter la chaussure, pratique non ? 😉 .

Et votre niveau de pratique dans tout ça ?

Et oui, votre niveau de ski va également jouer dans votre choix de chaussures et notamment au niveau de son degré de rigidité. Cette rigidité se mesure par un indice appelé Flex.
Plus le Flex est faible, plus souple est la chaussure. Plus le Flex est élevé, plus la chaussure est rigide et apporte précision et pilotage au skieur.
Optez donc pour un Flex adapté à votre niveau sous peine d’être privé de sensations ou bien d’avoir des appuis pas assez souples. Voici les indications que nous conseillons pour votre indice Flex en fonction de votre niveau :
Débutant : Flex souple inférieur à 60 donne une faible résistance à la flexion et peut combler des erreurs de positions.
Intermédiaire : Flex moyen entre 70 et 90 donne un bon ratio entre précision et tolérance de pilotage
Confirmé : Flex rigide supérieur à 100 donne une forte résistance à la flexion, et un pilotage réactif et pointu

Voilà qui devrait vous permettre d’alimenter votre réflexion dans le choix de vos chaussures de ski 😉 . Vous pouvez également chercher à en savoir plus via votre conseiller spécialiste du ski en magasin.

2 commentaires sur "Comment bien choisir vos chaussures de ski"

  • Jacques says:

    28 juin 2015 at 15 h 17 min -

    Comme pour tout achat de matériel, la première question à se poser est celle de votre morphologie. Il existe en effet des chaussures différentes selon que l’on est un homme, une femme, grand(e), petit(e), lourd(e) ou plus léger(e). Parallèlement à la pointure, la forme du pied est également à prendre en considération, certains modèles étant par exemple plus adaptés aux pieds fins.

  • Sport Aventure
    Sport Aventure says:

    1 juillet 2015 at 14 h 10 min -

    Oui Jacques, nous sommes tout a fait d’accord que suivant le sexe, la morphologie et la forme du pied, les modèles de chaussures diffèrent. Nous l’avons d’ailleurs traité dans l’article avec les notions de pied fort 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COPYRIGHT ©SPORT & AVENTURE 2013-2015. TOUS DROITS RESERVES.
CREATION SPORT & AVENTURE